------Un mas de gardian a été remis en état dans le bois du Boucanet à la diligence de la mairie du Grau du-Roi et du Conservatoire du littoral Un investissement de 100 000 € pour la reconstruction et la mise en état du bâtiment. Ce dernier vient meubler la propriété du conservatoire, propriétaire des lieux sur une superficie de 210 ha, qui s'étend jusqu'aux berges de l'étang du Ponant. Une surface de 183 ha a été confiée à Mme Puig sur tout le secteur sud du Ponant. Sur ce territoire, 30 % sont occupés par des steppes salées, 30 % par des dunes, le reste par l'implantation de pins pignons.
------Tout cela s'avère des plus intéressants avec des espèces protégées. La convention de gestion avec la commune du Grau du Roi prévoit quatre postes de gardes du littoral, faisant partie du personnel communal et exclusivement affectés à la surveillance des terrains.
----- On le voit tout ceci nécessite des rapports étroits entre la collectivité locale et le conservatoire. Pour mémoire celui-ci dépend directement du ministère de l'Écologie avec une délégation à Montpellier et à sa tête Jean-Claude Armand, délégué régional. Sa compétence s'étend de la frontière espagnole au Petit Rhône.
----- Si le conservatoire est actuellement propriétaire de 11 000 ha, l'objectif pour 2050 est fixé à 18 000 ha tout ceci grâce à des opérations foncières conclues exclusivement avec des propriétaires privés.